Articles

Le Trail de Bouillon

Posted in

Chaque 1er mai, je vous parle de canoé, de VTT, de course à pied. Et bien non, cette année, calendrier oblige, nous avons tourné la page 24 et la page 54 du grand trail de Bouillon. Le village d'Ablain Saint Nazaire devait sembler bien désert, en ce week end de fête du travail, sans ses 85 habitants partis se ressourcer dans les Ardennes Belges.

 

Une sacrée organisation pour loger toutes ces familles : 5 gîtes, dont un de 40 personnes squatés par les adolescents. Une arrivée le jeudi pour profiter de la fin des vacances scolaires, une météo printanière, quelques barbecues et la pompe à bière. Une ambiance joviale, familiale et conviviale avant le grand départ.


Car il y avait du monde dans la cour du château de Bouillon. Quelques allumés pour le 54 km et quelques fanatiques pour le plus raisonnable 24 km. 2400 m ou 1200 m de dénivelé positif. Pour des raisons de sécurité, un arrêté interdisait cette année le franchissement des fameuses échelles, remplacé par la traversée de deux gués.  La Semois en bas, les villages en haut... Un superbe parcours d'une grande technicité, fait d'une succession de montées et de descentes. Des arbres barrant les chemins, des murs infranchissables, des trous, des bosses et le soleil... le soleil.


Ce fût une superbe sortie. Chacun en a profité à sa façon et c'est pour cette raison que je m'en vais vous compter, en hommage à Hubert Félix, une petite histoire de Jog'Ablain :

Parole de La Fille de Jog'Ablain

Elles descendaient de la montagne
Tout de rouge vétue, pleine de charme
Tout de rouge vétue, pleine d'entrain
Les filles de jog'Ablain
Les filles de jog'Ablain

Elles descendaient de la montagne
En disant du mal de leur conjoint
Pestant contre ces chiens
Les filles de jog'Ablain
Les filles de jog'Ablain

Ben nous on était quinze coureurs

concentrés sur not'labeur
En se disant, dans not' fond intérieur
Où sont les filles de jog'Ablain
Où sont les filles de jog'Ablain

Elles descendaient de la montagne

V'là qu'elles nous voient sur la muraille
Et qu'elles nous font : coucou les gens !
Les filles de jog'Ablain
Les filles de jog'Ablain

Ben, v'là qu'elle nous prennent de vitesse

Pis qu'elles nous laissent sur les fesses
Elle nous font le coup du zeppelin
Les filles de jog'Ablain
Les filles de jog'Ablain

Ben nous on était quinze coureurs

A s'lamenter sur not'malheur
A r'garder l'arrière train
des filles de jog'Ablain
des filles de jog'Ablain

Heureusement que not'fierté

Nous permet d'accélerer
Afin de rattraper
les filles de jog'Ablain
les filles de jog'Ablain

Plus question d'chercher mille excuses
Plus de bière, ni de suze
De l'entraînement et elles seront loin
les filles de jog'Ablain
les filles de jog'Ablain

Les photos 1  Les photos 2  Les photos 3   Les photos 4   Les photos 5

Les résultats   L'article de la Voix du Nord